Salon de sculpture

Salon sculpture_DSC00251.JPG

LE SALON DE SCULPTURE

 
Événement incontournable du printemps, le Salon de sculpture contemporaine, organisé en partenariat avec l'association Sculpteurs Bretagne, prend place durant un mois dans le hall de l'Hôtel de Ville.
 
En raison des conditions sanitaires et des mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID-19, la 33ème édition du Salon ainsi que l'exposition à l'espace Lucien-Prigent du lauréat du Grand Prix de la 32ème édition Juan Vicente ARANAGA ALFONZO, ne pourront exceptionnellement pas se tenir en 2021.
 
En 2020, le Salon a présenté 92 créations, oeuvres de 27 sculpteurs :
Juan Vicente Aranaga Alfonzo, Jean-Marc Bernard, Jean-François Bréhant, Giovanni Carosi, Christophe Castellan, Denis Derrien, Laurence Gardet-Marquer, Jean-Yves Gestin, Yann Guillon, Catherine Huré, Gérard Kernéis, Michel Le Bourhis, Janine Le Cann, Joël Le Floch, Jean-Pierre Le Goff, Laëtitia-May Le Guélaff, Anne Le Louarn, Bruno Léon, Dominique Mahé, Jacky Meunier, Alain Michel, Yvon Ollivier-Henry, Bruno Pansart, Paul Savary, Jean-Claude Talec, Daniel Tihay, Sophie Zina-O.
 
https://sculpteurs-bretagne.odexpo.com

HORS LES MURS / INSTALLATIONS du 13 mars au 9 mai 2021
 
Trait d’union entre les différents lieux culturels de la ville, le projet Hors les Murs permet de mettre à l’honneur les multiples formes de la création sculptée.
Retenus dans le cadre d’un appel à projet lancé par la Ville de Landivisiau et en partenariat avec l'association Sculpteurs Bretagne et le service culturel de la Ville, quatre projets artistiques ont été retenus pour s’insérer dans l’espace urbain (voir ci-dessous).

Contact :
Katell Mancec, chargée arts visuels et patrimoine - k.mancec@ville-landivisiau.fr 
Service culturel : 02.98.68.67.63
service.culturel@ville-landivisiau.fr 

LOGO SB lettres grises.jpg
Affiche Jenni_page-0001.jpg
Vediaud Nico_page-0001.jpg
Vediaud Marc_page-0001.jpg
Vediaub tisseuses_page-0001.jpg

> Jenni FAUVETTE //Parvis arrière de l’Hôtel de Ville
Jenni Fauvette est sculpteure métal installée sur la commune de Penzé. Elle a imaginé deux oiseaux en mouvement, un travail filaire, réactif au mouvement de l’air, à la caresse, un couple, qui se répond, se regarde et danse dans l’air, légèrement, élégamment : « Les oiseaux dansent toujours ». Ces oiseaux géants de 4 m x 2 m sont réalisés en métal et inox.
http://jenni-fauvette.wixsite.com/jennifauvette


> Nico RADDATZ // Parc de Kréac’h Kélenn
L’artiste a imaginé une « Plante grimpante », en tuyaux géants multicolores en pvc, sortant des murs de l’espace Lucien-Prigent qui serait un clin d’œil symbolique à « l’ère du plastique » dans laquelle nous vivons mais aussi l’exposition de Maëlle Labussière, particulièrement riche en couleurs, restée fermée en raison des conditions sanitaires.
http://www.nicoraddatz.com>

> Marc GEORGEAULT // Parvis arrière de l’Hôtel de Ville
Marc Georgeault est un artiste sculpteur rennais sensible au rapport que nous entretenons avec la Nature. Son travail s’ancre dans un regard en perspective sur le monde vivant : humain, animal et végétal. Il propose l’installation « IN’macro’Version » qui est une des créations maîtresse de sa collection « INsect’INside ». Elle invitera les promeneurs à découvrir la sculpture sous un autre angle. 3 fourmis monumentales, faites de red ceddar et inox, seront mises en scène au mur de l’Hôtel de Ville, leur variation de mouvement permettant aux promeneurs d’interagir avec elles.
https://mgsculpteur.com

> 3 tisseuses de liens // Fontaine Saint-Thivisiau
3 tisseuses de liens est un collectif formé par deux plasticiennes et une licière d’Aubusson, Florence de Vries, Françoise de Vito Françoise et Caroline Mc Avoy, qui travaillent la discipline du crochet.  Elles collectent des dentelles anciennes à travers la Bretagne et les lient ensemble sur des structures de métal. Ainsi, elles ont imaginé l’installation « Jour de lessive »,  faite de suspensions de robes rappelant les activités des femmes menées par le passé du lavoir, les Lavandières. Elle évoque à la fois le corps de celles-ci mais aussi le linge à laver et le travail du crochet. Les gouttes ou larmes s’égouttant suggèrent aussi la pénibilité de la tâche des lavandières.
https://www.artcomoedia.fr