Idéalement située au coeur de la ville de Landivisiau, la halte-garderie municipale Pitchoun' est agréée pour accueillir jusqu'à 20 enfants âgés de 2 mois1/2 à six ans.

La halte-garderie propose 3 types de prestations destinées en priorité aux familles landivisiennes. Selon certaines conditions, les familles des communes extérieures peuvent également bénéficier de ce service.

La halte-garderie municipale Pitchoun' est ouverte :

- le lundi de 13h30 à 17h00
- du mardi au vendredi de 8h00 à 18h00

Les tarifs horaires  sont calculés en fonction des revenus de la famille et du nombre d'enfants à charge. A titre indicatif, le tarif minimum est de 0.21 €/ heure et le tarif maximum est de 3.21 € / heure.

Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter, à venir nous rencontrer et à prendre connaissance des documents mis à votre disposition ci-dessous.
COCAIGN Karine, directrice

2, rue Jules Ferry
29 400 Landivisiau
02 98 68 44 27
pitchoun@ville-landivisiau.fr







COVID-19

 
La halte-garderie municipale Pitchoun’ est fermée jusqu’au 25 avril 2021.
Un service minimum est assuré pour les enfants des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie.
Pour toute information, veuillez contacter la halte-garderie municipale Pitchoun' au 02.98.68.44.27 ou vous connecter au site : www.monenfant.fr
 
 
Liste des personnels mobilisés dans la gestion de la crise sanitaire   :

• tous les personnels des établissements de santé ;
• les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
• tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers ;
• les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
• tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus;
• tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
• les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.
• les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire).